« Volez, Voguez, Voyagez » – retour sur l’exposition Louis Vuitton

Retour sur l’exposition « Volez, Voguez, Voyagez – Louis Vuitton » au Grand Palais de Paris (04/12/2015 – 21/02/2016), qui a d’ailleurs désormais posée ses valises à Tokyo, si jamais vous passez par là.

Laissons-nous emporter sur un de mes classiques préférés, ce concerto de violon de Wagram… Magique et envoutant.

Volez Voguez Voyagez Louis Vuitton
Les sacs Steamer, précurseur du sac à main, pour une petite croisière

C’était chouette de découvrir les débuts de cette grande maison autour du savoir-faire particulier qu’est le métier d’emballeur maletier. En 1837, Louis Vuitton n’a que 14 ans lorsqu’il part tenter sa chance à Paris pour y fabriquer ses premières malles. Il y créé sa marque en 1854 et ouvre sa première boutique au 4, rue Neuve-des-Capucines (rue des Capucines près de la Place Vendôme).
Mais plus généralement, cette exposition parle de voyage. Louis Vuitton incarne le voyage.
Qui dit voyage, dit transports. La scénographie était pensée pour faire voyager le visiteur autour des différents moyens de transports. Pour chacun d’eux, un nouvel univers… En wagon dans les train, les cheveux dans les airs à bord d’une décapotable d’époque sur les routes de France, en avion, etc.
C’est plaisant de s’imaginer ces belles malles et valises dans le coffre d’une voiture ou à la main de leur propriétaire.

Malles à chapeaux, malles à chaussures, malles à cosmétiques,… Il s’agissait de créations uniques compartimentées et spécialement conçues pour préserver les objets contenus.

J’ai aimé les matières brutes parfaitement assemblées et associées à de petits détails comme les monogrammes, les initiaux des clients, le tampon de la marque avec l’inscription « Asnières-sur-Seine ».

Volez Voguez Voyagez Louis Vuitton

J’ai également été surprise de voir que la boutique de Londres fait en fait partie intégrante de l’histoire originelle de la marque puisque celle-ci a ouvert dès 1870, sur New Bond Street.

Volez Voguez Voyagez Louis Vuitton
« Les parisiennes et leurs avions » : la presse féminine s’en donnait à coeur joie pour relater la façon dont il faut ajuster son style pour voyager avec style

Cette exposition m’a beaucoup touchée. Voyager c’est bien, mais voyager avec style c’est quand même mieux, n’est-ce pas ? Cela doit rester confortable, mais toujours avec chic.
Et comme voyager c’est aussi écrire, Gustave-Louis Vuitton (le fils) avait même imaginé des malles bibliothèque.
En plus, il y avait aussi un superbe étui pour violon… Il ne m’en fallait pas moins !
Volez Voguez Voyagez Louis Vuitton

Toutes mes photos de Paris en 2016 sont sur cet album Flickr : juste ici.

 

You may also like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *